MAI 2021

SÈTE #21

HUGUES DE WURSTEMBERGER

SÈTE #21

Texte : CHRISTIAN CAUJOLLE
Editeurs : CéTàVOIR, LE BEC EN L’AIR ÉDITIONS
Collection : ImageSingulières
Sortie : Mai 2021
Tirage : 20 x 25cm, 96 pages
Français – English
ISBN :
978-2-36744-153-5

27 € (+ de frais de port)

Les treize premiers résidents invités à donner leur vision de Sète étaient contraints à se limiter au territoire de la ville. Les contraintes sont bien souvent source d’inspiration et de structuration et les expositions et les livres qui en sont la mémoire en témoignent. Cette fois-ci le territoire s’est élargi, considérablement. Et Hugues de Wurstemberger (autrement dit H2W, c’est plus court) a largement mis à profit cette liberté, ce qui lui ressemble bien.

Il a arpenté – au vrai sens du terme – une immense zone incluant étangs aux noms chantants (Thau, Arnel, Vic, Ingrill), une lagune et ses eaux mais n’a pas été insensible à la minéralité des « Pierres blanches » ou du « Creux de Miège ». […] Le marcheur a en permanence le regard en alerte, ce qui lui a permis, en été comme en hiver et sous des lumières intenses, de trouver la distance juste, la respiration ample, et de faire des découvertes. […]

H2W a donc marché, réfléchi au sens de ses parcours, a regardé, de près souvent, des plantes sur lesquelles il s’est ensuite informé. Il a rencontré des gens, des hommes, des femmes, des jeunes, qui vivent loin de la ville, qui chassent pour certains, d’autres qui cultivent légumes et fruits, qui produisent du vin, tout cela en bio, en permaculture, ce qui correspond aux préoccupations et valeurs du photographe. […] Son approche est à la fois réaliste et sans aucun effet, subtile, vibrante, [elle] permet de rendre compte de la délicatesse des lumières caressant les étendues d’eau aussi bien que l’organisation, la matière, les formes des plantes et des rochers. [Elle] permet aussi de faire ressentir et partager les variations entre deux instants, entre deux saisons. […]

Dans ce travail, […] H2W s’est obligé à travailler en format vertical, qu’il voit comme un avatar du carré. Même si, comme il le dit avec son humour ravageur « ce n’est pas évident de mettre un étang à la verticale ».

- Christian Caujolle

ÉDITION DE TÊTE