DU 5 OCTOBRE 2018 AU 12 JANVIER 2019

CE QUI NOUS LIE

IDA JAKOBS // MELODY GARREAU




© Ida Jakobs

Mais qu’est-ce donc qu’une famille ? La famille c’est le lien entre le privé et le public. Elle est au cœur des tiraillements existentiels parce qu’elle se situe à la frontière de l’individu et du vivre ensemble. Les deux familles que nous décrivent Melody Garreau et Ida Jakobs ne sont pas étranges, elles sont la représentation d’une implosion du mode traditionnel. La famille ce n’est plus forcément cette image d’Epinal sur-jouée de la femme aux fourneaux, des enfants bien mis et du mari qui rentre, à l’heure, du travail. Non les choses ont changé pour la plupart d’entre nous, et peu à peu on s’habitue à tous ces bouleversements sociétaux… Non les familles que nous montrent ces deux jeunes femmes photographes ne sont pas étranges. C’est le courage et la franchise qu’elles ont de nous les montrer sans cette pudeur castratrice habituelle qui font qu’elles nous paraissent ainsi.

Une projection de sujets photographiques sur le thème de la famille viendra compléter cette exposition avec : Lola Bacha, Mégane Bellin, Arnaud Chochon, Maud Dhillit, Tao Douay, Alisson Julien, Chloé Michelot, Alexandre Ollier, Anaïs Ondet, Inès Pouyanne, Mathilde Ulin et Alexis Vettoretti.

Découvrir la projection

Commissaire d’exposition Gilles Favier

Exposition réalisée en partenariat avec l’ETPA, école supérieure de photographie & de game design (Toulouse).
Avec la collaboration du laboratoire Photon et de l'expert en audiovisuel scénique ID Scènes.



IDA JAKOBS « LA VIE DEVANT SOI »* (palimpseste)
* titre emprunté à Romain Gary, pour le titre et pour l’œuvre.

Une famille de femmes : ma grand-mère, sa sœur, ma mère et moi. Un petit théâtre. Un jeu, qui parfois n’est pas si drôle. Des histoires de famille. La maternité. La mort. L’oubli. L’enfant que je suis. La figure de la mère. De mère en fille et puis aussi la perte. L’absence. La douleur. Retrouver par un geste une identité. Une genèse. Régresser, transgresser, aller à l’essence. Passer de la réalité à la fiction pour inventer une mythologie familiale, à l’instar de mes influences, de Garcia Marquez à Guibert.







MELODY GARREAU « L'INNOCENCE TERNIE »

L’innocence ternie est un hymne à ma sœur Chloé.
Photographie d’un temps d’incertitude, un croisement délicat entre l’enfant et la jeune femme.
À dix sept ans, la quête de sa propre identité se révèle être un combat.
Une recherche à prendre possession de son propre corps.
En cherchant ses appuis qui lui permettront son envol, Chloé replonge dans l’absence d’un père et le manque d’une vie de famille. Cela donne un air délicat de déjà vu à notre mère, qui y voit le reflet de son propre abandon.
Depuis toujours, Chloé et notre mère ont entretenu une relation complexe, fusionnelle et exclusive. Un lien indéfectible les unit et cela ne va pas sans heurts. Embarquées dans une période d’une violence émotionnelle, disputes et réconciliations rythment leur quotidien.
Depuis que j’ai traversé la Manche, ma voix trouve son écho et mon regard sa juste distance. Je donne à voir ces quelques photographies comme les pièces éparses d’un puzzle complexe.

LES PHOTOGRAPHES

LES BIOGRAPHIES

IDA JAKOBS

Née en 1978 à Foix. Enfance entre l’Ariège, Toulouse et l’Angleterre. Petite, elle découvre la photo auprès de sa mère. Après des études de lettres, d’histoire de l’art et de communication, elle monte un festival photo, puis travaille pendant 15 ans dans une compagnie puis dans un théâtre à Toulouse. La photographie revient au centre de sa vie en 2013, elle repart à l’école pour passer son diplôme, obtient une mention spéciale du jury, expose à Manifesto, fait une résidence à Niort,, expose aux Boutographies à Montpellier et y obtient le Prix du public, et puis à La Rochelle, projette ses images à Kathmandou et à Sète, publie une image dans le Photobook #1 de Fisheye et le livre rétrospective des 40 ans de l’ETPA, publie un portfolio dans Libé et dans Photopaper #1, participe à l’émission «Regardez Voir» de Brigitte Patient sur France Inter. A 40 ans, elle décide enfin de se consacrer entièrement à la photographie, et se réjouit de cette exposition à la MID.

www.idajakobs.fr

MELODY GARREAU

Née en 1993, franco-anglaise, bilingue. Originaire de Brighton, Angleterre. De 2014 à 2017, Melody étudie la photographie à l’ETPA de Toulouse, dont elle sort lauréat Grand Prix 2017. À l’aise dans la photographie documentaire et le portrait, depuis plusieurs années, elle travaille des projets intimes autour de la famille, en photographie argentique. Photographe indépendante Melody vit à Toulouse et répond à toutes sortes de commandes.


www.melodygarreau.com




VERNISSAGE
JEUDI 4 OCTOBRE À 18H30

Ouvert du mardi au vendredi
de 15h à 18h
Le samedi de 15h à 19h

Fermé le 1er et 11 novembre et
du 23 décembre au 1er janvier

Entrée libre
Tél. 04 67 18 27 54

Exposition en partenariat avec