17 MAI > 3 JUIN 2012

JAN BANNING

COMFORT WOMEN

© Jan Banning
© Jan Banning

Jan Banning, photographe hollandais, est un fils de migrants indonésiens.

“Comfort women” est une exposition voulue comme un hommage aux femmes victimes des conflits armés. C’est aussi un témoignage poignant sur une période difficile de l’histoire de l’Indonésie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Japonais ont mis en place un système de servitude sexuelle pour leurs troupes armées. Ainsi, en Corée, au Japon, en Indonésie, aux Philippines et partout ailleurs en Asie, des dizaines de milliers de femmes baptisées “comfort women” (“femmes de réconfort”) ont été forcées à la prostitution.

Jan Banning a rendu visite à dix-huit de ces victimes indonésiennes qui ont accepté de témoigner et de se montrer pour la première fois.

Les photographies de Banning ainsi que les interviews de Janssen ont pour but de briser le silence et l’impunité, afin d’éviter que les enfants et petits-enfants des victimes ne soient pas à leur tour victimes de violences sexuelles .

Ces femmes attendent toujours une condamnation du Japon et une compensation financière qui pour elles symboliserait une demande de pardon et une reconnaissance officielle de leur statut d’esclaves sexuelles.

LE PHOTOGRAPHE > JAN BANNING

Né aux Pays-Bas en 1954, Jan Banning a étudié l’économie et la sociologie à l’université de Nijmegen. Photographe depuis 1981, le thème central de son travail est le pouvoir de l’État, et ses abus.

Avec la journaliste Hilde Janssen, il a retrouvé et rencontré des femmes indonésiennes victimes exemplaires de ces abus pendant la Seconde Guerre mondiale. Dix-huit d’entre elles se sont confiées à eux pour la première fois.

Exposition réalisée dans le cadre du festival