RECONTRE-SIGNATURE

VEN 2 NOV 2012 / 19h

MIQUEL DEWEVER-PLANA

© Miquel Dewever-Plana
© Miquel Dewever-Plana

Au Guatemala, Miquel Dewever-Plana a rencontré Alma, une échappée d’un gang qui a payé le prix fort de sa défection. Il a suivi son quotidien, ses doutes. De cette rencontre, son nés deux récits douloureux et un webdocumentaire. Le photographe catalan et la journaliste Isabelle Fougère, co-auteurs de Alma, nous feront l’honneur de leur présence pour rencontrer le public autour d’une projection et d’une séance de dédicaces.

ALMA

Miquel Dewever-Plana & Isabelle Fougère

2012

Éd. Le Bec en l'air
14,90 €

Très jeune, Alma a rejoint l’un des gangs qui ensanglantent quotidiennement la capitale du Guatemala. Dans les rues du bidonville de son enfance, elle a épousé le clan des plus forts, poussée par un élan vital qui lui soufflait que mieux valait infliger la violence que la subir. Alma a tué, participé à des viols et à des extorsions. Elle a connu les passages à tabac et la prison, est devenue femme au milieu d’un groupe de jeunes guerriers surarmés, tatouant son corps de signes indélébiles et gommant sa féminité. Ses choix lui ont coûté la perte d’un enfant et une tentative d’assassinat l’a laissée paraplégique quand elle a quitté le gang. Aujourd’hui, elle se sait en sursis, mais tente de mener une vie paisible, avec un compagnon, un travail et des rêves d’études. Alma est né du travail photographique de Miquel Dewever-Plana sur la violence au Guatemala. En écho à ses images, Isabelle Fougère donne à entendre, dans un récit polyphonique, la voix d’Alma et celles des témoins majeurs de sa vie. Son récit mêle réalisme et fiction pour souligner l’universalité du destin de la jeune femme confrontée à l’extrême brutalité d’un monde en décomposition.

L'AUTRE GUERRE

Miquel Dewever-Plana

2012

Éd. Le Bec en l'air
36 €

L’autre guerre, c’est celle, non déclarée, qui au Guatemala fait aujourd’hui autant de victimes que durant le conflit armé des années 1980. Ce pays de 14 millions d’habitants est devenu l’un des plus dangereux au monde, avec 18 assassinats en moyenne par jour dont 98 % classés sans suite. Les jeunes des quartiers défavorisés rejoignent les maras, des gangs ultra-violents qui terrorisent la population. Corruption généralisée, narcotrafic, traite de personnes, trafic d’armes, alcoolisme, inceste… autant de fléaux favorisés par la pauvreté, le chômage et des familles détruites par la guerre et l’immigration. C’est cette réalité, qui un jour pourrait devenir la nôtre, que documente le photographe Miquel Dewever-Plana depuis plus de dix ans. Avec une certitude : c’est le manque d’éducation, la fragilité des structures sociales et l’impunité qui font le lit de la violence. Son travail photographique, qui ne peut laisser indifférent, fait écho aux témoignages de tous les protagonistes de cette « autre guerre ».

MIQUEL DEWEVER-PLANA

D’origine catalane et après des études de photojournalisme à Paris, il a choisi de s’investir dans la lutte pour les droits indiens. De 1995 à 2000, parcourant le Mexique et le Guatemala, il s’est consacré à l’étude de la trentaine de composantes du peuple maya. Pendant plus de deux ans, le photographe a ensuite rencontré les survivants du génocide Maya au Guatemala et les membres des Commissions de vérité. Miquel Dewever Plana a reçu le “Prix Journalisme et Droits de l’Homme” décerné par l’International Festival of Photojournalism “City of Gijón” (Espagne) pour son travail au Guatemala “La vérité sous la terre : le génocide silencieux” en 2008.

ISABELLE FOUGÈRE

Elle est journaliste pour le presse magazine et suit depuis vingt ans le quotidien de femmes et d’hommes confrontés à la guerre, aux inégalités ou à l’exil. Auteure de documentaires, elle écrit également pour la jeunesse. En 2000, elle a créé au festival Visa pour l’image de Perpignan le Prix Canon de la femme photojournaliste, décerné par l’Association des femmes journalistes.

INFOS PRATIQUES

Gratuit / Tout public

Infos et inscription : 04 67 18 27 54 / mail

Places limitées Inscriptions obligatoires